Encore un tr s bon roman Quel plaisir de lire toutes ces histoires o Marie de Palet nous conte la vie d un monde rural disparu, mais surtout met en valeur les petites gens.
Mais alors, quel dommage qu il n y ait pas plus de soins apport s aux versions num riques Coquilles, manque de sauts de pages etc.
.
Je ne peux que recommander cet auteur J attend toujours la sortie de ses livres avec impatience.
Je n ai,pas lu le livre mais j ai tout les livres de Marie Palet que j adore et a une tres belle ecriture.
Tr s beau livre Une fois encore avec les mots de Marie de Palet je me suis r gal e Superbe.
Beaucoup de douceur dans un monde de brutes.
Je vais voir lequel de ses livres je vais pouvoir maintenant choisir Merci Madame de Pallet.
Mort C Tait Une Belle Soire D T Une Soire Qui Sentait La Poussire Des Grains Et La Sueur Des Corps Le Soleil Se Noyait Lentement Dans Le Ciel Couleur Sang Et Les Oiseaux Reposaient Dj, L Abri Des Feuilles, Las De Cette Longue Journe De Canicule Les Bruits S Estompaient Et N Allaient Pas Tarder Disparatre Cependant, Quelques Chars Attards Roulaient Encore Sur Les Chemins De Pierre Et Le Grincement De Leurs Roues Emplissait La Valle De Leur Plainte Monotone Elle Ú read Ü Les Brumes du causse (roman) by de Palet, Marie Ú Montait, S Interrompait Et Reprenait Dans L Air Calme La Nuit Tombait Une Une, Les Toiles Surgissaient Dans Un Ciel Mi Bleu Mi Gris Les Fentres Assombries Par Le Crpuscule S Illuminaient L Une Aprs L Autre, Et Des Silhouettes Furtives Passaient Et Repassaient Dans Leur Rectangle De Lumire Le Village Allait S Endormir Pour La Nuit Pourtant, Tout En Haut, L Endroit O S Arrtait Le Chemin, Une Belle Ferme, En Pierres De Taille, Aux Larges Fentres Et Au Perron Imposant, Semblait En Proie Une Grande Agitation C Tait La Demeure Du Maire, Aristide Barthier Depuis Les Tables Et La Bergerie, Tout En Bas, En Passant Par La Cuisine Et Les Chambres Aux Tages, Il Y Avait De La Lumire Partout Un Va Et Vient Continu Semblait Animer La Maison Dans Un Silence Coup De Cris, De Chuchotements Et D Exclamations, Un Mystre Planait Et Rejaillissait Jusqu L Extrieur La Porte S Ouvrit Dans La Nuit Maintenant Tout Fait Tombe Et La Vieille Marguerite Calpert Sortit, Descendit L Escalier Et S Loigna Vers Le Centre Du Village Elle Paraissait Presse De Quitter Les Lieux Comme Si Elle Avait Eu Mille Diables Ses Trousses Elle Ne Songeait Pas S Arrter, Elle Si Curieuse, Pour Parler Au Valet Qui Sortait Une Brouette De Fumier De L Table Et Elle Disparut Dans La Nuit Noire Quelques Meubles Remus Trourent Encore Le Silence, Et Puis Tout Sembla Rentrer Dans L Ordre La Lumire Brillait Toujours Dans La Plus Haute Chambre, Droite, O Sans Cesse S Agitaient Des Ombres Paulin Et Sa Femme Bertille Se Tenaient Debout, Graves, Devant Le Lit O Reposait Le Patriarche Que La Mort Venait De Prendre Le Vieil Aristide Venait De Disparatre, Mais Pas D Une Manire Douce Comme On Aurait Pu Le Penser Pour Un Vieillard De Quatre Vingt Trois Ans Non, Il Tait Mort D Un Coup Violent Assen La Tte Sa Petite Fille, Cornelia, L Avait Dcouvert Cent Mtres De La Maison, Le Visage Terre, Baignant Dans Son Sang, Recroquevill Sur Lui Mme, Dans Le Sentier Qui Continuait Le Chemin Et Qui Grimpait Vers Les Bois Les Cris Qu Elle Avait Pousss Avaient Alert Toute La Valetaille Qui Rentrait La Ferme, Aprs Une Journe De Travail Serviteurs Et Servantes Avaient Abandonn Toutes Leurs Tches Pour Se Prcipiter Sur Les Lieux, Chacun Commentant La Nouvelle Sa Manire Les Oh Et Les Ah Avaient Cess Quand Tait Apparu Paulin Tout Le Monde S Tait Cart Respectueusement Il S Tait Pench Sur Le Corps Inerte De Son Pre, Avait Tt Le Pouls, Pos Sa Main Sur La Poitrine Du Dfunt Et Murmur D Une Voix Sourde Il Est Encore Chaud Cest Par Une Belle Soire Dt Que Sont Dcouverts Le Corps Sans Vie Du Vieil Aristide, Le Maire Du Village, Et Un Tout Jeune Enfant Dans Le Potager De Marie Bernard La Brave Marie Lve Alors Comme Un Fils Celui Quelle Baptise Frdric Devenu Un Garon Courageux Et Travailleur, Frdric Est Employ Sur Le Causse La Ferme De Balduc Se Prenant Daffection Pour Ce Domaine Si Haut Perch, Frdric Voit Son Quotidien Troubl Par La Visite Dun Drle Dinconnu Et Si Un Lien Existait Entre La Mort Du Maire Et Son Propre Abandon



L histoire est vraiment prenante.
un vrai moment de plaisir ¼ Les Brumes du causse (roman) ☆ J ai ador ce livre Fr d ric qui cherche avec beaucoup de mal sa vraie famille, sans oublier sa maman de c ur qui l a lev avec beaucoup de mal et qui l aimant tellement.
Mais un peu d ue les histoires se ressemblent

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *